Imaginer une autre fin

Les chats ont sept ou neuf vies ?  © Piiku

Thème : « à partir d’un roman ou d’un film aimé ou détesté, imaginez une autre fin » – 1 h

Vilain petit canard, j’ai refusé le jeu d’imaginer d’autres fins. Pour moi, les romans et les films, comme la vie, sont construits par leurs auteurs vers une fin unique. La preuve, souvent frustrés par les producteurs, les réalisateurs publient quelques années après la sortie des films, leurs versions « originales ».

Nous construisons nos vie de la même manière. Nous ne sommes pas maître de notre point de départ, mais nos choix dans cette ligne temporelle de cet univers, déterminent notre fin.

Imaginer une autre fin

Imaginer une autre fin ? Un être humain peut-il imaginer une autre fin que celle de sa propre mort ? Son seul pouvoir illusoire, c’est d’imaginer qu’il existe une autre vie « meilleure » après sa mort, pour supporter l’idée de son vivant que son être, son « Âme » s’il est croyant, ne soient anéantie à jamais, que sa vie infinitésimale dans cet univers ait été merdique ou non.

Je n’ai pas de regrets. Je n’imagine pas que ma vie aurait pu être meilleure si j’avais pris d’autres décisions. Elle aurait été différente ou n’aurais pas été du tout et j’aurais eu d’autres enfants avec d’autres femmes… ou pas,  la seule chose qui ait quelque importance pour la survie de l’espèce humaine.

On dit que les chats ont sept ou neuf vies, j’en suis à ma troisième. Continuer la lecture de « Imaginer une autre fin »

Soufi, mon amour – Elif Shafak

4ème de couverture

Soufi, mon amour – Elif Shafak

Ella Rubinstein a en apparence tout pour être heureuse : une jolie maison dans le Massachusetts, trois beaux enfants, un chien fidèle. Mais, à l’aube de ses quarante ans, elle se demande si elle n’est pas passée à côté d’elle-même. Les infidélités de son mari ne sont plus un mystère et les cours de cuisine du jeudi ne suffisent plus à exalter sa vie monotone.

Décidée à reprendre une activité professionnelle, elle est engagée comme lectrice par un agent littéraire. Sa première mission : rédiger une note sur un manuscrit signé Aziz Z. Zahara. Ce roman, qui retrace la rencontre entre le poète Rûmî et le plus célèbre derviche du monde musulman, Shams de Tabriz, va être une révélation pour Ella.

Au fil des pages, elle découvre le soufisme, le refus des conventions et la splendeur de l’amour. Cette histoire se révèle être le miroir de la sienne. Aziz – comme Shams l’a fait pour Rûmî sept siècles auparavant – serait-il venu la libérer ? Continuer la lecture de « Soufi, mon amour – Elif Shafak »

Du domaine des Murmures


Je vais vous parler du deuxième roman de Carole Martinez, « Du domaine des Murmures », publié en 2011, nominé au Goncourt et qui a obtenu finalement le prix Goncourt des lycéens. Son premier roman, « Le Cœur cousu », publié initialement à 3000 exemplaires en 2007 a reçu trois prix, dont le prix Renaudot des lycéens.

Ce roman ne fait que 213 pages,  sa lecture sera rapide. Les premières pages du livre me font douter, une histoire de mystique au Moyen Âge, cela ne me branche pas vraiment. Mais le style est agréable à lire, très descriptif, favorable à l’imagination des personnages et des paysages, alors je continue… Et j’ai bien fait.

Continuer la lecture de « Du domaine des Murmures »

Le Mégoulousoumage

Tricandimoulette bleue

Thème du jeu (30 minutes) : inventer la recette de ce plat inconnu, le mégoulousoumage, sa préparation, ses ingrédients, ses effets.

Le Mégoulousoumage

Rien n’est plus facile que de réaliser la cuisson du mégoulousoumage. Il suffit de posséder un chaudron de bonne taille et une cheminée qui tire suffisamment, le temps faisant le reste.

Mais le plus compliqué, c’est de trouver tous les ingrédients et, encore plus difficile, de savoir les incorporer au bon moment dans le chaudron.
Ma mère, qui tenait ses talents de sorcière de ma grand-mère, avait étudié la recette sept années consécutives pendant sa vie de jeune adulte avant d’être capable de réaliser ce prodige. Continuer la lecture de « Le Mégoulousoumage »

État de l’édition française en 2020

Un condensé de plusieurs articles d’E. Sutton parus sur idboox.com.

En 2019, environ 80 mille livres imprimés ont été déposés à la BnF dont 20 % en autoédition. Depuis 10 ans avec l’arrivée du « Kindle » et des services d’impression à la demande, le dépôt légal de l’autoédition a plus que doublé, et c’est sans compter les livres numériques non-imprimés et ceux des auteurs qui ne déposent pas leurs livres à la BnF ! 60% des livres reçus sont dans les catégories littérature et art, 21% en philosophie, histoire et sciences de l’homme, 10% en Droit, économie et politique et 9% en sciences et techniques. Les chiffres 2020 ne sont pas encore connus.


En 2020, malgré les confinements et la fermeture des librairies il n’y a pas eu d’effondrement des ventes de livres. La baisse par rapport à 2019 n’est que de 2% et cette estimation ne tient pas compte des ventes de livres numériques. D’après le Président du Syndicat national de l’édition, il y a une grande disparité. Le parascolaire fait +4%, la BD +6% et la littérature -0,4% alors que d’autres segments sont gravement touchés comme les guides de voyage qui ont baissé de 50%, résultat logique avec le confinement. Continuer la lecture de « État de l’édition française en 2020 »

Nos richesses de Kaouther Adimi


Ce livre était au programme de janvier de l’atelier lecture des francophones d’Helsinki dont je suis toujours membre, grâce à Zoom ! Nous étions onze participants, huit sur Helsinki et sa région et trois anciens déjà repartis loin des terres froides, l’Autriche pour Ioulia, l’Algérie pour Jasmina et l’Occitanie pour moi.

L’atelier était prévu pour le 15 janvier si bien que, dans la nuit du 3 janvier au soir, j’ai commencé à faire des recherches sur internet concernant Kaouther Adimi et son roman « Nos richesses ». C’est une de mes pratiques habituelles, j’aime connaître le contexte de création d’une œuvre littéraire. Continuer la lecture de « Nos richesses de Kaouther Adimi »

Arsène Lupin avec Omar Sy, un véritable hold-up

Photo 20minutes.fr – Netflix

La nouvelle série française sur Netflix devrait atteindre les 70 millions de vues d’ici fin janvier. Plus d’un tiers des abonnés dans le monde de cette entreprise de diffusion vidéo auront regardé « Arsène Lupin » un mois seulement après sa sortie.

Le plus extraordinaire c’est que la série TV boostent les ventes d’Arsène Lupin gentleman cambrioleur, une suite de romans de Maurice Leblanc écrits au début du XXe siècle autour de son personnage. En deux semaines, la totalité des exemplaires édités en Livre de Poche vendus habituellement sur l’année ont été achetés. Les éditions Hachette ont dû lancer plusieurs réimpressions et c’est plus de 60 000 exemplaires qui ont été mis en vente en janvier ! Continuer la lecture de « Arsène Lupin avec Omar Sy, un véritable hold-up »

Laurent Binet, de HHhH à Civilization

« Himmlers Hirn heißt Heydrich » surnom donné par les SS à ce dernier. Le cerveau de Himmler s’appelle Heydrich.

Tous ceux qui n’avaient pas encore lu « HHhH » de Laurent Binet on peut-être eu la chance de regarder le film de Cédric Jimenez (2017) qui est passé dimanche 24 janvier sur France 2. C’est un thriller intense sur la vie de Reinhard Heydrich, monstre exterminateur nazi et sur l’engagement de jeunes résistants qui organisèrent son assassinat, l’opération Anthropoid, à Prague en mai 1942. Continuer la lecture de « Laurent Binet, de HHhH à Civilization »

Ceci n’est pas une pipe

Thème du jeu :

« Raconter cette rencontre du dehors à l’intérieur ». Plusieurs visuels sont joints au thème.

Ceci n’est pas une pipe

J’aime beaucoup Magritte. Je suis allé voir trois fois l’exposition « Magritte life Line » au musée d’Amos Rex à Helsinki en mars 2019 et j’ai visité début 2020 au musée de Lodève, l’exposition des chef-d ‘œuvres du musée d’Ixelles qui présentait également plusieurs toiles du peintre.


Magritte s’est rarement exprimé et c’est seulement lors d’une conférence à Anvers en 1938, intitulée « la ligne de vie », qu’il a révélé ses motivations. Il y développa les idées qu’il avait présenté dans un texte illustré antérieur « les mots et les images » et qui constituent un guide pour sa peinture, comme le célèbre dessin « Ceci n’est pas une pipe ». Continuer la lecture de « Ceci n’est pas une pipe »

La grotte

Abri sous roche du Mollendruz

Thème du jeu :

Dans un monde différent, vous êtes enfermés dehors (confinés ?). Que faites-vous ? 45 min. J’ai choisi l’univers du « Merveilleux Médiéval ».

La grotte

Cela faisait plus de 3 jours que le Mage Noir avait lancé son sort contre la ville et déjà les murailles extérieures commençaient à tomber en poussière. Le chemin de ronde n’était plus praticable et plusieurs gardes s’étaient fracassés l’échine en tombant dans les douves à sec.

Le maître du bourg avait bien tenté de nous rassurer mais en cette quatrième journée, les pierres des fondations de notre petite échoppe commençaient à s’effriter et l’ossature en bois des murs faisait entendre des craquements sinistres. Continuer la lecture de « La grotte »