Imaginer une autre fin

Les chats ont sept ou neuf vies ?  © Piiku

Thème : « à partir d’un roman ou d’un film aimé ou détesté, imaginez une autre fin » – 1 h

Vilain petit canard, j’ai refusé le jeu d’imaginer d’autres fins. Pour moi, les romans et les films, comme la vie, sont construits par leurs auteurs vers une fin unique. La preuve, souvent frustrés par les producteurs, les réalisateurs publient quelques années après la sortie des films, leurs versions « originales ».

Nous construisons nos vie de la même manière. Nous ne sommes pas maître de notre point de départ, mais nos choix dans cette ligne temporelle de cet univers, déterminent notre fin.

Imaginer une autre fin

Imaginer une autre fin ? Un être humain peut-il imaginer une autre fin que celle de sa propre mort ? Son seul pouvoir illusoire, c’est d’imaginer qu’il existe une autre vie « meilleure » après sa mort, pour supporter l’idée de son vivant que son être, son « Âme » s’il est croyant, ne soient anéantie à jamais, que sa vie infinitésimale dans cet univers ait été merdique ou non.

Je n’ai pas de regrets. Je n’imagine pas que ma vie aurait pu être meilleure si j’avais pris d’autres décisions. Elle aurait été différente ou n’aurais pas été du tout et j’aurais eu d’autres enfants avec d’autres femmes… ou pas,  la seule chose qui ait quelque importance pour la survie de l’espèce humaine.

On dit que les chats ont sept ou neuf vies, j’en suis à ma troisième. Continuer la lecture de « Imaginer une autre fin »

Le Mégoulousoumage

Tricandimoulette bleue

Thème du jeu (30 minutes) : inventer la recette de ce plat inconnu, le mégoulousoumage, sa préparation, ses ingrédients, ses effets.

Le Mégoulousoumage

Rien n’est plus facile que de réaliser la cuisson du mégoulousoumage. Il suffit de posséder un chaudron de bonne taille et une cheminée qui tire suffisamment, le temps faisant le reste.

Mais le plus compliqué, c’est de trouver tous les ingrédients et, encore plus difficile, de savoir les incorporer au bon moment dans le chaudron.
Ma mère, qui tenait ses talents de sorcière de ma grand-mère, avait étudié la recette sept années consécutives pendant sa vie de jeune adulte avant d’être capable de réaliser ce prodige. Continuer la lecture de « Le Mégoulousoumage »

Ceci n’est pas une pipe

Thème du jeu :

« Raconter cette rencontre du dehors à l’intérieur ». Plusieurs visuels sont joints au thème.

Ceci n’est pas une pipe

J’aime beaucoup Magritte. Je suis allé voir trois fois l’exposition « Magritte life Line » au musée d’Amos Rex à Helsinki en mars 2019 et j’ai visité début 2020 au musée de Lodève, l’exposition des chef-d ‘œuvres du musée d’Ixelles qui présentait également plusieurs toiles du peintre.


Magritte s’est rarement exprimé et c’est seulement lors d’une conférence à Anvers en 1938, intitulée « la ligne de vie », qu’il a révélé ses motivations. Il y développa les idées qu’il avait présenté dans un texte illustré antérieur « les mots et les images » et qui constituent un guide pour sa peinture, comme le célèbre dessin « Ceci n’est pas une pipe ». Continuer la lecture de « Ceci n’est pas une pipe »

La grotte

Abri sous roche du Mollendruz

Thème du jeu :

Dans un monde différent, vous êtes enfermés dehors (confinés ?). Que faites-vous ? 45 min. J’ai choisi l’univers du « Merveilleux Médiéval ».

La grotte

Cela faisait plus de 3 jours que le Mage Noir avait lancé son sort contre la ville et déjà les murailles extérieures commençaient à tomber en poussière. Le chemin de ronde n’était plus praticable et plusieurs gardes s’étaient fracassés l’échine en tombant dans les douves à sec.

Le maître du bourg avait bien tenté de nous rassurer mais en cette quatrième journée, les pierres des fondations de notre petite échoppe commençaient à s’effriter et l’ossature en bois des murs faisait entendre des craquements sinistres. Continuer la lecture de « La grotte »

Nuuksio

Parc national de Nuuksio, Mustalampi

Nuuksio

Je crois que je me suis perdu.

J’étais en route pour le refuge du parc national de Nuuksio, à quarante kilomètres à l’ouest d’Helsinki. Le bus m’avait déposé au début du chemin forestier et au bout d’une heure j’étais arrivé au parking où se garent les promeneurs qui viennent en voiture. J’ai regardé attentivement le panneau d’affichage du parc qui indique les circuits forestiers et j’ai vu que je devais suivre le bleu, long de huit kilomètres avant d’arriver au refuge. Continuer la lecture de « Nuuksio »

La vie ?

Crépuscule

La vie ?

Ils attendent quoi tous ces morts-vivants ! Mais vivez !

Je n’attends rien. Je vis au présent. Je vis.
Attendre, c’est espérer du futur, c’est déjà ne plus vivre au présent.

Il y a ceux qui vivent au passé, ceux qui pense que tout était beau, tout était grand mais que maintenant cela ne va plus. Et il y a ceux qui espère un futur meilleur. Alors ils attendent…

Attendre c’est déjà ne plus être un acteur, ne plus être maître de son avenir. Agir, c’est être au présent, c’est le temps de conjugaison de la vie. Continuer la lecture de « La vie ? »

Double meurtre à Lauttasaari

De Pasila à Lauttasaari 😉

Jeune franco-finlandais bilingue de 14 ans, scolarisé au lycée franco-finlandais d’Helsinki, ce texte est un travail scolaire de français donné pendant le premier confinement : écrire une nouvelle policière…

J’ai commencé ma journée tout a fait normalement en enfilant mes pantoufles à carreaux dès ma sortie du lit et j’ai allumé la machine à café. J’étais complètement dans les vapes. Faire la fête la veille d’une journée de boulot au commissariat, ce n’est pas trop une bonne idée, mais bon, c’est trop tard ! J’aurais du y réfléchir avant. Zut! J’ai renversé du café partout. Eh merde, faut aussi que je me grouille, là. J’ai plutôt intérêt à chopper le bon train car si j’arrive encore en retard comme hier, je vais me faire virer pour de bon.

Après être sorti de la gare de Pasila et avoir commencé mon périple vers le département de police, je commençais vraiment à me sentir mieux. J’avais encore la gueule de bois, mais l’effet de l’aspirine et du café se faisaient sentir. Quand je suis arrivé dans le service des homicides, mon collègue et coéquipier Marko était déjà à son bureau à faire semblant de bosser, comme à son habitude. Marko est un mec sympa, mais moyennement dévoué à son travail d’agent de police. Mais c’est avant tout un vrai pote. Mon ami. Continuer la lecture de « Double meurtre à Lauttasaari »